Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 13:50


      Les-Lieux-infideles.jpg

 

 

 

           ...Je dois le plaisir de la lecture de ce livre à Livraddict et aux éditions Calmann-Lévy: merci beaucoup à eux !


            Au cours d’une vie, seuls quelques instants sont décisifs. 

            L’existence de Frank Mackey bascula par une nuit de décembre 1983. Il avait dix-neuf ans et attendait Rosie Daly au bout de sa rue, à deux pas du halo brumeux et jaune du réverbère. L’air était froid comme du verre, chargé d’un délicieux parfum de houblon brûlé venu de la brasserie Guinness. Ils avaient prévu de fuir ensemble leur quartier natal dublinois, pour vivre d’amour et de musique à Londres. Mais cette nuit-là, Frank patienta en vain. Rosie ne le rejoignit pas.
           Vingt-deux ans plus tard, devenu flic spécialisé dans les missions d’infiltration, Frank vit toujours à Dublin. Il a coupé les ponts avec sa famille et n’a jamais eu de nouvelles de son premier amour. Puis un jour, sa sœur l’appelle, affolée : on a retrouvé la valise de Rosie dans un immeuble désaffecté de Faithful Place. Forcé de revenir chez les siens, Frank revisite son passé, ses blessures de jeunesse, et toutes ses certitudes : Rosie est-elle jamais partie ?


            Les lieux infidèles se présente d’abord comme un polar, dont le narrateur est Franck Mackey, qui, devenu un infiltré, se met à enquêter a posteriori sur la disparition de son amour de jeunesse, Rosie. On le suit dans ses hypothèses, ses doutes, avec un naturel et une fluidité très agréables. Ses découvertes se prolongent sur un autre événement tragique, sur lequel il enquêtera de loin, d’une manière particulière puisque cet événement va toucher sa propre famille… Cet aspect policier du livre est agréable : l’enquête est plutôt bien rythmée, et la position d’outsider de Franck par rapport à elle – il surveille l’avancée des enquêteurs pratiquement à titre privé - crée un point de vue original sur les faits.


Mais ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre est son aspect social : il s’agit en effet d’une très belle plongée dans les quartiers ouvriers de Dublin, à Faithful Place. Cet univers est décrit sans concession, d’une manière très dure – alcoolisme, pauvreté, relations difficiles dans les familles – mais sans aucun misérabilisme, un peu à la Ken Loach. Du coup, on partage complètement les sentiments complexes de Franck à l’égard de cet univers : il l’a fui, mais s’en est nourri ; il voulait tenir sa petite fille à distance de sa famille, mais n’est pas si mécontent que cela du fait qu’il l’ait découverte malgré lui… Rosie, son amour de jeunesse, symbolise un peu la beauté franche et simple que le narrateur a trouvée dans ce monde-là, tout en le rejetant totalement en raison du désespoir qu’il dégage… Bref, j’ai trouvé dans ce livre une belle fresque sociale, subtile, évocatrice… La fratrie Mackey, notamment, est très touchante.

Tous les personnages sont très réussis, à la fois complexes et naturels ; la difficulté de leurs relations et l’amour qu’ils se portent est très bien suggéré, sans aucune lourdeur.

 

Finalement, si Les lieux infidèles est estampillé « polar », j’ai trouvé que ce livre était avant tout un très beau roman social, réussissant à créer des atmosphères très justes dont l’impression persiste bien après la lecture : c’est vraiment sur cet aspect que le talent de Tana French est le plus évident et le plus original, l’intrigue policière en elle-même n’étant pas exceptionnelle, même si elle est intéressante. Je vais donc surveiller avec attention cette jeune auteure, et m’empresser de lire La mort dans les bois et Ecorces de sang...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kactusss 18/03/2011 18:28


Je suis bien d'accord avec toi quand tu parles de l'aspect social de ce polar. C'est le genre de polar que je préfère d'ailleurs un peu comme les films de Ken Loach.


Carolune 04/11/2012 10:58



Le rapprochement avec Ken Loach est bien vu, oui ! Je n'y avais pas pensé !



Les bonheurs de Sophie 24/02/2011 17:35


Bonjour Carolune,
Je viens de le terminer et j'ai besoin de "digérer" un peu avant d'écrire mon billet.
Je partage tout à fait ton avis. On est loin des polars à rebondissements et cette famille est touchante.
J'aime beaucoup ton billet.
A bientôt.


Carolune 03/03/2011 11:36



Merci beaucoup ! Je comprends ton besoin de "digérer", c'est un livre plus profond que ce à quoi on peut s'attendre... A bientôt !



Isa 19/02/2011 12:48


Je dois être la seule mais je n'ai pas apprécié cette lecture. J'ai même peiné pour atteindre la dernière page.
Les goûts et les couleurs ...


Carolune 19/02/2011 13:07



J'ai lu ton billet et je comprends bien ton impression...Je pense que je vais assez vite oublier l'aspect "polar"...mais garder longtemps l'aspect social, d'où la bonne impression d'ensemble !



amaryllis 18/02/2011 23:38


J'en entends beaucoup parler, je le vois un peu partout sur les blogs, après lecture de ton avis c'est tentant. Je le retiens, même si ce ne sera pas pour tut de suite.


Carolune 19/02/2011 13:08



Oui, c'est une belle sortie littéraire...



Anne 17/02/2011 16:41


Deuxième article positif que je lis sur ce livre ; je l'avais noté mais maintenant il va falloir qu'il se retrouve dans ma PAL vite fait bien fait.


Carolune 19/02/2011 13:08



Hé hé hé... joyeuse découverte, alors !



Présentation

  • : Carolune lit
  • Carolune lit
  • : Prof de français et fille de libraire, autant dire que je suis tombée dans la marmite des livres étant petite !
  • Contact

J'y suis !


Mon profil sur Babelio.com

logolivra.png

Rechercher

Archives