Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:17

            le-mystere-napoleon-image.gif

 

 

            Blog-O-Book a organisé, en partenariat avec les éditions du Cherche-Midi un partenariat consacré à l’auteur Steve Berry, auteur de thrillers historico-ésotériques, genre dont je suis particulièrement gourmande... Par le résumé alléchée, j’ai postulé et ai donc reçu le Mystère Napoléon, dernier livre de l’auteur… Et j’en remercie chaleureusement BoB et les éditions du Cherche-Midi !

   

             Le résumé, comme je le disais, m’a paru prometteur :

             Lors de sa mort en 1821 à Saint Hélène, Napoléon emporta dans sa tombe bien des secrets. Durant ses années de conquête, il avait en effet mis la main sur de nombreuses richesses mais aussi sur des archives occultes. En particulier celles du Vatican et des Chevaliers de Malte. C’est à la quête d’un des secrets de l’Empereur, peut-être le mieux gardé, que se lance cette fois Cotton Malone. Pour quelles raisons Napoléon a-t-il, peu de temps avant sa mort, demandé à son fidèle serviteur Saint Denis de remettre à son fils un ouvrage consacré aux Royaumes Mérovingiens ? Quels sont les secrets que renferme ce livre ? Et qu’en est-il de ces mystérieux documents que se sont disputés dans le plus grand secret l’Empereur et son ancien complice, devenu son ennemi juré, le Comte Pozzo di Borgio ? Du Paris historique à la Tour Santa Maria au Cap Corse, en passant par un mystérieux château de la Loire, Steve Berry nous propose encore une fois un fabuleux voyage en compagnie de Cotton Malone, plein de mystères, d’énigmes et de retournements.


En lisant cela, on s’attend à aller d’énigmes en énigmes, à apprendre des secrets historiques insolites (et plus ou moins véridiques, mais là n’est pas la question), à se creuser la tête pour décoder des textes anciens…mais, malheureusement, ce livre ne tient pas vraiment ses promesses à mon sens.

D’abord, les thèmes abordés vont dans tous les sens : Napoléon et les Pyramides, les Mérovingiens, le 11 septembre et les actions en bourse de Ben Laden , la tour Eiffel, un complot mondial visant à garantir aux plus grandes fortunes du monde la possibilité de spéculer à l’envi sans être repérable, la basilique Saint-Denis, et j’en passe…Mais qui trop embrasse mal étreint, et les liens entre ces différents éléments sentent l’artifice : tout finit par concorder, mais au prix de certaines lourdeurs. Autre défaut lié à cette grande variété de thèmes : rien n’est développé en profondeur, et on a bien souvent l’impression d’en rester à des a priori et de n’aller pas tellement plus loin que ce qu’une page Wikipedia pourrait nous proposer…

De plus, les énigmes sont finalement très peu nombreuses, répétitives, simplissimes et, du même coup, très rapidement résolues : les personnages rencontrent trop peu d’obstacles dès que les processus de résolution sont enclenchés, et le lecteur qui s’attendait à des énigmes érudites, tortueuses et passionnantes n’a plus qu’à  crier famine…

        En ce qui concerne la narration, on retrouve un procédé classique de ce genre de récits : plusieurs fils narratifs, concernant chacun un personnage différent, qui finiront par se rejoindre. Cela est plutôt clairement mis en place dès le début et ne pose donc pas de problème de compréhension, mais les personnages manquent de profondeur, si bien que l’on a vite fait de les mélanger… mais j’avoue avoir survolé rapidement certains passages ! Ce survol est dû au nombre de scènes d’action, entre attentats manqués et fusillades en lieux saints, qui manquent cruellement d’intérêt et sont surtout racontées d’une manière extrêmement plate…Comment peut-on dénouer un suspense de quinze pages par une phrase telle que « La bombe explosa. » ? (je ne gâche aucun suspense, vous croiserez plusieurs bombes au cours de la lecture…)

Car le style de l’auteur donne vraiment l’impression d’avoir été lu mille fois auparavant. Les ficelles stylistiques qu’il emploie sont grosses comme le bras : par exemple, l’illusion de l’action est créée par des phrases très courtes avec retours à la ligne systématiques…ou alors, on ménage un moment de silence des personnages avant une grande révélation, avec retours de ligne également… L’auteur semble également affectionner la narration en micro-paragraphes avec changements de points de vue…Cela fonctionne, sauf quand il raconte pour la seconde fois une scène, du point de vue d’un autre personnage, alors qu’il vient d’en donner le dénouement dans la première version !

Enfin, et c’est ma minute chauvine, j’ai trouvé le texte truffé de préjugés ou de connaissances superficielles sur la France … J’ai particulièrement aimé cette phrase, fournissant une description saisissante de la banlieue parisienne : « En-dessous s’étendait un vaste ensemble de champs, de forêts, de villages et de routes, typiques du paysage des environs de Paris. »… (et pourtant j’ai grandi non loin de la vallée de Chevreuse, où les arbres ne manquent pas !). Paris semble ici être un argument de vente pour le public américain – le titre original est The Paris Vendetta – mais Steve Berry ne semble pas avoir grand-chose à dire de cette ville par ailleurs.


D’une manière générale, on a l’impression que l’auteur a associé un peu au hasard des éléments disparates – c’est l’une de ses manières de travailler, il le dit lui-même dans sa note finale – en se donnant pour but de créer un lien romanesque entre eux, mais qu’il en est resté à une connaissance superficielle de ces éléments, qui ne permet pas de créer un roman convaincant et marquant. Si l’on associe cela à l’absence totale de style et à l’ennui qu’ont suscité chez moi les innombrables et interminables scènes d’action, on arrive à un roman que j’ai trouvé franchement décevant, à mille lieues des thrillers ésotériques érudits, complexes et réellement écrits d’autres auteurs…Je tenterai peut-être, cela dit, de lire d'autres livres de Steve Berry, la trame du Mystère Napoléon tournant autour du thème du monde de la finance et de ses dérives, sujet qui ne me passionne guère...En tout cas, je renouvelle mes remerciements à Blog-O-Book et aux éditions du Cherche-Midi pour ce partenariat ! 

 

Je vous invite à aller lire l'avis, plus positif, de l'Irrégulière, qui connaît mieux Steve Berry que moi !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

francois 10/03/2015 19:37

merci

Laeti (histoires-de-livres) 11/02/2011 19:13


Comme toi, j'ai participé à ce partenariat, comme toi aussi c'était mon premier Steve Berry, et je n'ai pas apprécié...


Carolune 13/02/2011 18:26



J'ai lu ton article, et nous sommes bien d'accord...



mimi54 05/02/2011 14:37


Bonjour

J'en suis à la page 63, et je ne comprends strictement rien. Qui sont tous ces gens qui arrivent comme ça? bref, je n'ai pas lu le précédent, , et si ça continue, j'abandonne


Carolune 05/02/2011 18:33



J'ai eu un peu la même réaction...sans doute faut-il avoir lu d'autres livres avec Cotton Malone pour se situer à peu près, car là les personnages ne sont pas très développés et pas très
consistants.



ERIC 28/01/2011 22:22


Je viens de finir ce dernier opus de Cotton MALONE, et j'avoue, que ce n'est pas le meilleur, et que la profusion des pistes nuit à la profondeur de ces "mystères ", pourtant si développés dans les
précédents ouvrages de S. BERRY
Néanmoins, le style reste fluide et rapide à lire, quand à la compréhension rien à redire...
Si vous appréciez les mystères historiques et les romans de haute tenue, je ne saurai que trop vous conseiller le petit bijou du couple MONALDI - SORTI : IMPRIMATUR, éfité il y a quelques
années....


Carolune 28/01/2011 23:26



Merci pour le conseil ! Et cela m'encourage à ne pas en rester à ma première impression de Steve Berry, donc...



Véro. 23/01/2011 16:26


Ah dommage, moi aussi j'aime bien cet auteur. je vais peut-être lire ceux qui sont dans ma PAL et attendre la sortie de celui-ci en poche alors !


Carolune 23/01/2011 18:41



Ben...comme tu l'as lu, à mon avis il ne vaut pas son prix en édition brochée... mais j'ai hâte de lire des avis divergents !



Présentation

  • : Carolune lit
  • Carolune lit
  • : Prof de français et fille de libraire, autant dire que je suis tombée dans la marmite des livres étant petite !
  • Contact

J'y suis !


Mon profil sur Babelio.com

logolivra.png

Rechercher

Archives