Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 16:41

 

ileducrane.jpg

 

 

 

David Eliot vient d'être renvoyé du collège et cette fois ses parents ont décidé de sévir !
David se retrouve alors dans une école bien étrange, sur la sinistre Ile du crâne, au large de l'Angleterre. Très vite, il soupçonne le pire, mais il est encore loin de la vérité...

 

 

...Petite lecture d’un roman jeunesse qui a fait parler de lui en particulier au moment de la publication du premier Harry Potter, l’auteur ayant accusé J.K. Rowling de plagiat… Alors qu’on se le dise, les points communs entre l’univers de l’Île du Crâne et Harry Potter existent, mais l’ampleur, le ton, l’inventivité, n’ont rien de commun… même si l’on retrouve, dans chaque cas, une école de sorciers à laquelle sont destinés nos héros issus du monde réel.  

 

Mon coup de cœur s’explique surtout par le ton qu’il emploie : on a affaire en effet à de l’humour noir pur sucre, très grinçant, très flegmatique, qui ne manque pas de surprendre dans un roman clairement destiné à la jeunesse. La famille du héros, David Eliot, est un modèle jubilatoire de bêtise et de cruauté, et l’auteur va plutôt loin dans le traitement de cette idée…c’est ainsi que l’on peut voir la pauvre Mrs Eliot prendre un couteau en pleine poitrine, sans broncher, le retirer et poursuivre tranquillement (ou presque, elle est systématiquement terrorrisée par son mari) sa conversation. Un peu étrange, non ? C’est justement ce qui fait tout le charme du livre… J’aurais été contente, je crois, de le lire à onze ou douze ans, pour son (petit) côté transgressif.

 

L’intrigue est sympathique par ailleurs ; on y retrouve des ingrédients classiques des histoires de sorciers (les septièmes fils des septièmes fils, le vaudou, les vampires, le sabbat…) et des romans d'aventure jeunesse (amitié, ruses de papooses, tentatives d'évasion...) et on passe donc un agréable moment, même si on ne peut que penser parallèlement à l’ampleur et la force addictive d’une certaine école de Poudlard…

 

Je vais tout de même jeter un œil à la suite, Maudit Graal 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 13/03/2015 05:42

Celui-ci, je l'ai lu car il était sur la liste des livres proposés par l'école à mon fils mais je ne m'en souviens plus du tout.

Camille Acristem 07/11/2012 14:11

Précisément, et si vous avez vraiment nagé dans la marmite du livre, une inspiration fondamentale n'a pas besoin d'être exploitée de la même façon. Là où il y a pu y avoir plagiat, c'est dans le
fondement imaginaire. Maintenant, je ne fais de procès à personne, Joyce a bien réécrit l'Odyssée, tout est nouveau. Ce n'est pas tant le sujet qui transgresse mais l'oeil qu'on pose dessus.

Carolune 04/06/2013 16:10



Tout à fait d'accord ! Le "buzz" autour de cette histoire de plagiat était d'ailleurs fort peu conscient de la "fabrique" des livres...Comme l'a dit l'ami Michel, "Nous ne faisons que nous
entregloser" - citation sans doute inexacte, mais moi aussi j'entreglose, après tout



Morgouille 06/11/2012 11:22

Ma prof de français m'avait prêté cette trilogie, j'avais 13 ou 14 ans et ces livres m'avaient enchantée ! Par contre, je n'ai lu Harry Potter que quand le 7ème tome est sorti donc je n'avais
jamais fait le rapprochement entre les deux...

Carolune 06/11/2012 12:30



Tu me confirmes donc dans l'idée de poursuivre avec Maudit Graal !


Merci pour ton commentaire !



Présentation

  • : Carolune lit
  • Carolune lit
  • : Prof de français et fille de libraire, autant dire que je suis tombée dans la marmite des livres étant petite !
  • Contact

J'y suis !


Mon profil sur Babelio.com

logolivra.png

Rechercher

Archives