Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 16:54

 

 

Ils-sont-votre-epouvante-et-vous-etes-leur-crainte_2.jpg

 

 

 

 

Suite à un billet récemment lu sur un blog ami – celui de l’Irrégulière, pour ne pas la nommer ! – je me suis décidée à m’attaquer enfin à un livre de Thierry Jonquet… Un petit tour en librairie plus tard, j’avais entre les mains Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte : le titre m’a paru sublime (c’est un emprunt à Victor Hugo !), et le thème prometteur…en fait, tout le roman est une variation, mais très actuelle et souvent quasiment documentaire, sur la citation de Hugo…

 

Département du 9-3, septembre 2005. Anna Doblinsky, jeune diplômée, rejoint son premier poste en collège à Certigny. HLM, zone industrielle, trafics de drogue, bagarres entre bandes rivales et influence grandissante des salafistes, voilà pour le décor. Anna est vite rappelée à sa judéité par l’antisémitisme ordinaire des élèves. Seul Lakdar Abdane, jeune beur particulièrement doué, sort du lot. Mais une erreur médicale, qui lui fait perdre l'usage d'une main, va tout bouleverser. Une fois enclenchées, il est des dynamiques qui ne s'arrêtent pas aisément, et la mort est parfois au bout.

 

Autant le dire d’emblée : c’est un roman qui n’est pas conçu pour le plaisir. On ne le lit pas pour se divertir. Autrement dit, un vrai roman noir.

 

On y suit plusieurs personnages – une jeune prof de français tout juste sortie des « formations » de l’IUFM (j’ai d’ailleurs pas mal ri à certains passages pour être passée par là), un jeune homme très intelligent dont le destin glaçant m’a particulièrement terrifiée, un fils de famille bourgeoise devenu schizophrène, et surtout tous les groupes antagonistes de la cité de Certigny.

 

Jonquet, après avoir planté ce contexte avec un réalisme absolument génial, va simplement dérouler le fil de chacune de ces vies, pour les mener à leurs conséquences ou bien désespérantes, ou bien tragiques.


            Et là, ce roman prend un aspect totalement visionnaire : écrit avant les émeutes de 2005, il va pourtant en poser toutes les raisons et en démonter les engrenages, avec une justesse et une froideur glaçantes. La similitude entre la fiction et ce qui sera la réalité est stupéfiante. Aucune complaisance là-dedans, juste un regard acéré sur le problème éternel de la jeunesse et de la pauvreté livrées à elles-mêmes et foulées aux pieds par les forts.  A la fin, on est choqué, tout simplement, alors même qu’il nous a semblé que ce livre nous parlait de choses connues et mille fois rebattues dans les journaux télévisés. Mais là, le regard est cru, efficace, l’analyse implacable…bref, un très grand livre, qui me donne très envie de poursuivre ma découverte des œuvres de Jonquet !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

amaryllis 01/03/2011 22:42


J'aimerai le lire un jour, je crois que le téléfilm diffusé récemment sur France 2 était une adaptation de ce livre. Cela m'avait donné envie de le lire, ton billet aussi.


Carolune 03/03/2011 11:37



Je ne savais pas qu'il y avait eu un téléfilm, merci pour cette info ! C'est une lecture marquante...



Présentation

  • : Carolune lit
  • Carolune lit
  • : Prof de français et fille de libraire, autant dire que je suis tombée dans la marmite des livres étant petite !
  • Contact

J'y suis !


Mon profil sur Babelio.com

logolivra.png

Rechercher

Archives